Le paysage que vous voyez autour de vous n’est pas figé, il a évolué et continue d’évoluer en fonction du climat bien sûr, mais aussi et surtout de l’activité humaine.

La communauté protestante avait acquis depuis plusieurs années la parcelle destinée à recevoir son temple.

Ce second four à chaux (L4,4 x h3,2 x p3,3 m) bien conservé, paraît presque prêt à reprendre du service.

On peut considérer que l’histoire géologique de Saint Sébastien d’Aigrefeuille commence il y a environ 500 millions d’années (500 Ma) époque où la région se trouvait probablement sous une mer.

L’exploitation passée des minerais métalliques (plomb, zinc, argent) en contrebas de Carnoulès a généré des déchets miniers riches en soufre, fer et éléments toxiques comme l’arsenic.

Le sous-sol de cette petite vallée du Reigoux est formé de granite sur lequel se sont déposés des grès du Trias âgés de 200 à 250 millions d’années.

Cette église du milieu du XIIe siècle est posée à la rupture de pente d’un replat surplombant le village de la Fabrègue.

L'architecture de cette tour est caractéristique de celles qui furent construites par les seigneurs liés à la grande famille des Bernard-Bermond de Sauve et Anduze,

Cette église romane en ruine est tout ce qui reste du prieuré bénédictin Saint-Sébastien-de-Malenque,...

Cette tour malmenée par le temps, vestige du Castellas (château) d’Aigrefeuille, est un témoin de l’illustre famille de seigneurs qui s'installa ici au XIIe siècle,

La sortie de la mine d’eau, par les fuites qui forment des flaques ou par la canalisation de l’eau (canaux, bassins, …), crée une zone humide.

Les sols et les plantes forment des couples en interaction permanente, qui ne cessent de s’influencer mutuellement.

Un peu partout dans nos Cévennes, dans les villages ou perdus dans la nature, on découvre des tombes isolées, des caveaux ou des mini-cimetières. Ce sont des sépultures protestantes.

Il s'agit de l’un des 3 fours à chaux connus sur la commune.

Nous aimons avoir un jardin avec de beaux végétaux, mais aussi des abeilles, papillons et autres animaux ...

Sa sobre façade cache une histoire mouvementée.

Dans notre pays tout de roche et de pentes, les paysans devaient créer les surfaces cultivables.

Après l’Ordonnance d’Orléans, en janvier 1561, les habitants de Saint Sébastien décident à l’unanimité de quitter le giron de l’église catholique pour adhérer à la réforme protestante calviniste.